Nous ne sommes pas à Nantes !

Classé dans : Actualité, Tribune de nos élus | 0

Vous le savez, le plan local d’urbanisme (PLUm) est en révision pour une application en 2019. Il définit les zones constructibles ainsi que les hauteurs de bâtiments autorisées. Ces choix sont cruciaux pour l’avenir des Sorinières.

Un plan local de l’habitat (PLH) complète le PLUm pour chaque commune. Il fixe le nombre et type de logements (sociaux, privé, accession à la propriété…) à réaliser par an pour les 6 années à venir (2019-2025) en respectant les règles du PLUm.

Ces 2 outils (PLUm, PLH), permettent de définir et encadrer le développement urbain de notre commune. Faire des Sorinières une Ville à la campagne est un souhait que nous partageons.
Alors, comment la majorité peut-elle respecter cet engagement en validant :

  • Des constructions en centre-ville à 4 étages en plus du RDC,
  • La création de 170 logements par an alors que nous sommes à 78 aujourd’hui… et que le besoin se situe à 60 !

Les Sorinières de demain se construisent aujourd’hui. La densification du logement doit être raisonnée et respectueuse de l’identité de notre ville. Nous pouvons rester maître de notre urbanisation à condition de le vouloir : ce n’est visiblement pas le cas ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.